La Malédiction du Créatif : idée, fatuité interne, indifférence, idée, fatuité interne, indifférence, Zzz...

Best of : Le Cycle Maudit de l’Inaccomplissement

C’est le temps du parcours de l’été…
Je vous ai concocté un petit parcours pour cet été.
Temps du lire ou relire tranquille.
Découverte pour les uns, révision pour les autres.

Vous avez bien bossé pour trouver vos neuf intelligences, où est logé votre bonheur et vous avez suffisamment ralenti…
Oh miracle ! Vous avez une super idée pour la rentrée…

En chacun de nous sommeille un artiste.
Mais les artistes doivent tous surmonter une malédiction.
La différence entre l’artiste éveillé et l’artiste endormi c’est une spirale négative, un cycle maudit pour ne pas faire, pour ne pas produire.

Je vous propose ce contrepied sur la productivité créative.
Il est illustré par le Cycle de l’Inaccomplissement grâce à Todd Brison qui vient de publier un kindle book intitulé : The Creative’s Curse. ( La Malédiction du Créatif)
Dans son livre, il ne nous propose pas d’expurger cette malédiction, mais d’apprendre à vivre avec elle.
Il pose quelques questions pas inintéressantes à l’heure où on a plutôt l’impression de sauter en vrac dans le  train du changement lancé à grande vitesse, plutôt que de piloter la locomotive (histoire de rester collé à l’actualité 😉 :

Que faire si la solitude n’est pas quelque chose qui doit être vaincue, mais plutôt une incroyable source d’énergie et d’inspiration ?
Et que faire de cette vision que vous avez et que personne d’autre ne peut voir ?
Et si c’était la chose qui vous distingue du reste du monde?
Qu’est-ce qui vous rend si bizarre et vous rend aussi unique?

Si ce cycle de l’inaccomplissement résonne en vous, alors cela veut dire que vous n’avez pas encore tué l’artiste qui est en vous.
Les personnes créatives, par nature, ont du mal à trouver l’accomplissement.

Le cycle de l’Inaccomplissement se déroule en 3 phases :

  • Phase 1: La découverte
    Vous venez avec une idée nouvelle. Vous aimez les idées ! Elles sont sexy et pures.
    Du coin de l’œil, elles vous font un clin d’oeil. Alors pour celle là, vous fondez.
    Abandonnant tout le reste, vous sautez le pas et plongez…
  • Phase 2 : La jubilation (ou autosatisfaction -un peu– exagérée )
    Cette nouvelle idée vous envahit.
    C’est celle qui va changer votre vie, celle qui va vous permettre de réaliser tous vos rêves.
    Personne ne vous aime autant que vous aimez cette nouvelle idée.
    C’est votre idée et vous allez passer des nuits tardives dans l’intimité, des réveils matinaux et des promenades à deux dans le parc.
    Mais la vie est tout sauf un rêve…
  • Phase 3 : L’abandon
    Votre idée commence à vous ennuyer un peu.
    Bien sûr, elle est toujours sexy, mais elle commence à être dure à entretenir.
    C’est beaucoup de travail pour la faire sortir de son intimité cachée et la transformer en réalité.
    Vous regrettez cette phase de découverte ou vous étiez en plein amour.
    Des voix dans votre tête vous disent que l’idée n’est pas si bonne ou que vous n’êtes pas assez bon pour créer.
    Parce que le Créatif a peur du succès et de l’échec, de l’obscurité et de la gloire tout en même temps.
    Votre esprit commence à errer, jusqu’à ce que tout d’un coup…
  • Phase 1 : …
    Vous venez avec une idée nouvelle. Vous aimez les idées ! Elles sont sexy et pures…

Chaque artiste, auteur ou entrepreneur passe par ces phases.
C’est réglé comme du papier à musique, nous prenons cela comme un travail.

Cette semaine, je ne vais pas être très créatif, la ficelle est trop facile à attraper. (Phase 1)
Du créatif au manager en réunion, il n’y a qu’un pas que je saute allègrement en plongeant au cœur de cette idée que je martèle depuis si longtemps : Transformez vos Réunions en Action 

Saut direct phase 4 :
Et Pourquoi ?
Parce que la force et la créativité du manager sont dans sa capacité d’entrainer les autres au « faire ensemble », au développement de l’intelligence collective et au « Doing » ( culture du « faire » plutôt que celle du Yakafaucon ).

Parce qu’ il y a une grande différence entre les créatifs qui réussissent et ceux qui ont juste le potentiel de réussir : les créatifs qui réussissent brisent ce cycle de l’inaccomplissement parce qu’ils finissent et transforment leurs idées en action, les réalisent. Ça marche aussi pour les managers.
Et à l’ère de la Transformation Digitale, on ne conçoit plus que les Réunions ne soient pas Digitales (qu’est ce que ça veut dire ?), que les actions soient en majorité en retard ou sans suite, que la Réunion ne redevienne pas un moment de collaboration et d’interaction agréable et valorisant pour tous.

Le Créatif est unique et ne sera jamais compris par quiconque.
Sans doute le Manager, lui aussi est unique.
Mais le Manager Créatif doit montrer l’exemple pour se faire comprendre, se sentir utile et être respecté.

Zen le Manager Créatif Accompli !

Comments:0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.