Meetings* dans l’assurance : un an après

''Meetings* est entré dans notre vie professionnelle au quotidien''

Jean, est le DG de Global Aerospace France et l’un de nos « early adopters » du secteur Assurances

Jean, Pourrais-tu me donner le chemin parcouru avec Meetings depuis plus d’un an ?
Meetings* est entré dans notre vie professionnelle au quotidien. C’est devenu pour nous un outil d’usage aussi courant qu’Outlook ou Excel.
Nous perdons globalement beaucoup moins de temps.

Tu as quelques statistiques à nous donner ?
Quantitativement, nous en sommes à plus de 300 comptes rendus et  2 233 actions suivies (dont 2 021 terminées ou clôturées), dont 260 comptes rendus et 2 155 actions depuis début 2011. Pour quatre personnes, c’est significatif… sachant que nous passons moins de deux heures en temps cumulé sur Meetings* par semaine, dont une heure pour notre réunion hebdo. En revanche, Meetings* est en permanence ouvert sur notre bureau.

Comment l’utilisez-vous ?
Nous avons deux grands usages
– la réunion hebdo
– la check list
La plupart des comptes rendus check-list correspondent à un dossier sur lequel 6 actions sont à effectuer par 5 personnes (dont une à Londres) en coopérant (passage de relai, compléments d’explications sur les étapes antérieures). Meetings* nous permet de suivre à quatre, 200 dossiers complexes sans craindre d’oublier quoi que ce soit ou de prendre du retard, tout cela sans stress…

Quels ont été les principaux freins ?
Il faut prendre l’habitude d’utiliser un nouvel outil (un de plus !!!)
Mais Meetings* aide à passer du comportement perso – confortable mais chronophage, où chacun fait son rangement – au mode collectif qui devient assez rapidement sympa tout en étant beaucoup plus efficace. Chacun peut donc se concentrer sur le contenu des échanges et non sur la façon dont il est possible de les retrouver.
Et puis, les boites mail sont plus légères, ce qui n’est pas plus mal.

Comment ton équipe a-t-elle accroché à Meetings* ?
Depuis que nous pouvons retrouver le temps qui s’écoule entre la décision de faire une action, le moment où elle est prise en charge, celui où elle est terminée et celui où elle est clôturée, nous cherchons à améliorer notre performance… et nous y arrivons. Nous y trouvons même un aspect ludique. C’est cela devenir accro…
En fait, cela nous conforte dans l’idée que ce n’est qu’en mesurant qu’il est possible de progresser.

Ta conclusion ?
Plus on utilise Meetings*, plus on découvre ses fonctionnalités et sa puissance dans les relations coopératives.
La conduite du changement s’est traduite pour nous par un changement de conduite.
En fait, c’est ce qui était visé et c’est bon signe pour l’avenir.

Merci Jean, à bientôt

Comments:2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.