Une histoire de grenouilles et de décisions

Cinq grenouilles sont assises sur un rondin. Quatre décident de sauter. Combien en reste-t-il ?

La rentrée est derrière nous, l’été a été riche en sujets et en actualité pour Meetings*.

La semaine dernière dans « travaux d’été », nous parlions de la nouvelle fonctionnalité « Décision » de Meetings*, pour permettre d’éviter le yakafaucon, cet animal étrange et détestable qui s’invite souvent dans les réunions.

Je ne pouvais donc qu’être séduit par ce billet d’été de Fred Kaufman (Executive Coach – Philosopher – Author of Conscious Business) « Are You Making This Mistake at the End of Your Meetings? » :
J’ai bien aimé son image pour lancer le sujet : « Cinq grenouilles sont assises sur un rondin. Quatre décident de sauter. Combien en reste-t-il ? Cinq, parce que décider n’est pas le faire vraiment
Il nous rappelle alors : « Les décisions sont sans valeur … sauf si vous les transformez en engagements…
Bien que l’engagement ne garantisse pas la livraison, il est beaucoup plus fiable qu’une décision. Plus important encore, bien suivi, cet engagement vous permet de gérer les difficultés avec efficacité, confiance et intégrité.
N’avez-vous pas assisté à des réunions où beaucoup de décisions sont prises , sans que rien ne soit fait et que personne ne soit tenu pour responsable ? Si, par contre, vous terminez votre réunion avec des engagements de type « qui va faire quoi et quand », alors vous aurez construit 90% du pont.»

Il y a plein de sujets dans cet article de Fred Kaufman : l’efficacité opérationnelle, la confiance entre l’équipe et son manager, l’image du pont pour le suivi… la relation entre Décisions et Actions.

Une action est toujours la conséquence d’une décision : dans  Meetings*, vous pouvez clairement distinguer Décisions et Actions.
exemple de décision : lancement d’une nouvelle version du produit Z/ 31-12-2013
Les décisions peuvent être assorties d’une date de prise d’effet et sont archivées sous forme de liste cliquable pour en retrouver le contexte.
exemple d’action : rédiger cahier des charges/John bonhom/ 20-10-2013
Une Action commence par un verbe, a toujours un responsable d’échéance ; quand une décision entraîne une action, il est donc plus simple de privilégier la saisie de l’action en  QUOI/QUI/QUAND.

Dans Meetings*, vous retrouverez facilement les sujets traités (avec leurs contextes sous forme de liste cliquable), qu’il s’agisse d’une décision ou d’une action.

Ce n’est pas l’outil qui fait l’action. Mais sans outil, Décisions et Actions risquent de rester de belles intentions… et pas de saut du rondin  🙂

Zen la reprise avec Meetings* !