Pour ou contre le Télétravail ?

Vu comme ça, ça donne envie le télétravail !

En déclarant que tous ses salariés devaient cesser de télétravailler, Marissa Mayer, la nouvelle PDG de Yahoo a relancé le débat (lire à ce propos The Economist) : chez Google, le revenu généré par employé est de $931 657, soit 160% de plus que chez Yahoo, $353.657 par employé.
Il est aussi raisonnable pour une entreprise de vouloir décourager ses employés de se comporter comme des freelances.
Après tout, les entreprises existent en grande partie parce que les gens sont plus productifs ensemble que séparément.

Alors, pour ou contre le télétravail ? Emilie Doolittle a écrit sur le blog de Tibbr :
« Un jour, lorsque le trafic sera lent comme un bébé en train de ramper, nous allons tous travailler à la maison. Telles étaient les pensées qui traversaient mon cerveau pendant que je tapotais avec impatience le volant, coincée dans le trafic.
…Est-ce que les déplacements nuisent à la productivité au travail ? Travailler de la maison peut-il augmenter la productivité et la rentabilité?
…Les entreprises en réduisant le temps de trajet, réduisent leurs coûts et augmentent la productivité grâce à la virtualisation. Dans une récente étude, les 16.000 salariés de l’agence de voyages CTrip ont augmenté leur productivité de 13% par le télétravail. Non seulement l’entreprise a été capable d’augmenter la production des employés (ont travaillé plus longtemps, ont pris moins de pauses, avec plus de concentration), mais ils ont aussi récupéré des heures productives sur le temps de trajet – lui-même réduit de 50% – et économisé un montant estimé à 2.000$ par salarié et par an sur les coûts de location de bureaux.
…Mais une entreprise a besoin d’avoir une bonne gestion, une communication claire ainsi qu’une bonne technologie pour permettre aux employés de travailler à distance et rester en contact avec ce qui se passe…. L’amélioration de la collaboration entre les sites réduit les coûts de voyage de plus de 40%. Les entreprises connaissent une augmentation de 25% de la productivité globale. »

Chez Meetings*, nous vivons le télétravail comme une continuité du travail au bureau, sans « rupture de charge » (lire à ce propos management de la confiance).
Utiliser Meetings* c’est développer la collaboration AVANT PENDANT APRES les réunions, petite révision :
– AVANT : pour bien préparer votre ordre du jour, démarrez le à la fin de la réunion précédente et poursuivez le en télétravail  (ajouts de points, commentaires, échange de documents, confirmation de présence…)
– PENDANT :  pour une réunion efficace, dans une même salle de réunion avec un vidéoprojecteur ou à distance en PARTAGE D’ECRAN ( passez progressivement du présentiel au télétravail) saisissez en live le compte rendu, il devient consensuel et est envoyé dans la foulée
– APRES :  pour ne pas perdre le fil, télé-travaillez (les actions sont mises à jour par les participants,  commentaires, alertes… le suivi du plan d’actions & l’animation à distance par le manager)
A la réunion suivante, tout est là, enregistré dans le compte rendu Meetings*. On sait ce qui a été fait, ce qui reste à faire et on ne rejoue pas la réunion précédente.

En fait, le problème qu’essaie de résoudre Marissa Mayer, c’est plutôt de faire que ses équipes recommencent à pratiquer un sport collectif… Mais je me suis déjà largement exprimé sur ce sujet.

Zen le télétravail avec Meetings* !

Comments:1

  1. En étudiant tous les contextes, les réflexions et différentes idées issus du télétravail, nous pourrions tous être d’accord pour les deux résumés suivant :
    1- Le télétravail devient une nouvelle organisation incontournable dans le monde.
    2- En analysant, ce sont les bienfaits qui priment plus que les inconvénients en télétravail.

    A bon entendeur, salut !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.