L'Homme au coeur de l'entreprise 2.0 | MyMeetings : des réunions productives avant, pendant, après
FR |

Le blog des Réunions Zen

L’Homme au coeur de l’entreprise 2.0

''La ressource rare n’est déjà plus l’information mais l’attention''

Yves Caseau, Directeur Général Adjoint de Bouygues Télécom & membre de l’Académie des Technologies vient de commettre un nouvel ouvrage magistral intitulé « Processus et Entreprise 2.0 ». (son blog)

Nous avions déjà évoqué dans un précédent post ses réflexions sur le système réunion nécessaire au pilotage des entreprises.

Dans cet ouvrage, il traite de la divergence entre agilité et process qu’apparemment tout oppose.

Plus que jamais, le futur est de moins en moins prévisible.
L’entreprise du XXIeme siècle sera donc une entreprise 2.0 où la ressource rare n’est déjà plus l’information mais l’attention.

Le mot clé, c’est la coopération, où les contributions de chacun sont reconnues : il faut pratiquer la « culture du générique de film ».

Tout le monde est impacté par le 2.0. Clients, salariés, s’expriment, n’aiment pas attendre et vivent connectés :
- chaque collaborateur a droit a la parole
- Les communautés de pratique et d’intérêt émergent facilement
- l’information circule rapidement et est accessible à tous
- la collaboration est facilitée par le partage de toutes sortes d’artefacts (documents, plans…)

En particulier, il aborde un sujet qui m’est cher, celui du réseau social des réunions, qui doit mixer « l’acte de collaborer qui doit être reconnu et apprécié » et l’idée que « toute coopération récurrente mérite le support d’un processus défini et formalisé ». (cf. process de gestion du Compte Rendu et de suivi des actions dans Meetings*)

L’utilisation des outils 2.0 (dans laquelle se range Meetings*) s’inscrit dans cette démarche, car « l’intelligence collaborative fonctionne mieux lorsqu’elle peut s’appuyer sur un objet partagé ».

Mais il s’interroge aussi sur l’existence d’une culture 2.0 et d’un manager 2.0 :
- respecter et reconnaitre les opinions
- travailler en réseau
- promouvoir l’autonomie et l’auto-organisation
- faire les choses « pour de vrai » (les pratiques 2.0 sont efficaces lorsqu’elles sont mises en oeuvre par des « gens qui font » pas par des « gens qui parlent »)

Il nous rappelle que l’entreprise 2.0 n’est pas définie par ses outils mais par sa culture. Sans culture appropriée, les outils sont inefficaces.

Merci à Yves, pour cette vision, fruit du formidable travail de recherche qu’il mène en parallèle avec toutes ses activités, car c’est de notre capacité à traverser les ruptures en conservant une qualité sociale et humaine dont il nous parle.

Alors militons tous pour une entreprise 2.0 et Zen, qui portera l’homme au coeur de son projet !

Publié le

Laisser un commentaire