Best of : Le pouvoir du Candide !

Les choses se compliquent…pour le bonheur du candide

Pour cet été, reprise d’une petite sélection de billets parus depuis les débuts du Blog…

J’ai aimé lire ce billet riche et documenté de Pierre Mouillard et Laurent Députier publié sur leur blog Cee2Bee intitulé C2B : Candid-to-Business ou le Pouvoir des naïfs consacrés par le web.
Leur billet est très long, alors je vous ai choisi quelques belles envolées :
« Aujourd’hui, on assiste à un phénomène nouveau et massif : le candide a vraiment pris le pouvoir. Le candide, c’est nous, consommateurs, collaborateurs ou citoyens. Et c’est aussi dans notre naïveté même que nous trouvons matière à nous défendre, à contrer la culture de masse, à ouvrir de nouvelles voies vers un équilibre plus juste entre l’individu et les institutions. C’est le sens du concept C2B : une révolution à la fois individuelle et collective, en un mot, collaborative. »

Design Thinking et Lean :
« Nos clients, nos grands enfants… Le client a ainsi pris de plus en plus de place dans la stratégie générale des entreprises. La notion de service est ainsi devenue un enjeu économique majeur de tous les instants, ce qui a eu aussi des conséquences sur la manière dont on a envisagé l’innovation…La première étape est donc de créer une version simple, voire simpliste du service/produit qui sera à terme commercialisé auprès du public. »

Simplicité parfois égale danger :
« KISS : il s’agit du principe « Keep It Simple, Stupid ». « Stupid », qui rime avec « Candid », comme de bien entendu… « Les hypothèses suffisantes les plus simples sont les plus vraisemblables ».
Toute cette simplicité mise à notre portée nous rend plus compétents en tous domaines et contribue, paradoxalement, à nous rendre plus complexes …
Dans ce tohu-bohu, ce Babel vertigineux, plus personne n’écoute vraiment les autres. Pas le temps. Il y a tellement à dire. Le danger, entre autres, c’est la qualité de ce qui est ainsi produit. »

Sur les créateurs et les startups :
« Candeur avec morale intégrée : Quelques hommes ordinaires se réunissent autour d’un projet et le réalisent avec leurs petits moyens, en dépit du reste du monde : au royaume des candides et des paradoxes, les startups et l’innovation sont reines !
Aux innocents les mains pleines : Un jour, un jeunot, un simplet, un moins que rien, au lieu de manger dans la main auguste de son aîné, a le toupet d’exprimer une idée, une idée dérangeante, ridicule, qui remet en question un système qu’il ne maîtrise même pas. Une idée qui plaît, qui fait son chemin, qui séduit. Une idée qui nous dépasse – Candid-to-Business = Comme un chien dans un jeu de quilles. »

Barbares, assassins et autres agents de la révolution collaborative :
Fab labs, énergies renouvelables, objets connectés, plateformes collaboratives : c’est l’avènement du prosumer (le consommateur est aussi le producteur).
Leur cible commune : le capitalisme tel que nous l’avons connu jusqu’à présent. Le capitalisme comme idéologie. La monnaie aussi est remise en cause : le bitcoin et toutes les devises alternatives bouleversent les équilibres économiques et financiers mondiaux. L’énergie elle-même échappe au monopole de l’Etat. C’est une guerre. Peut-être la première guerre pacifique mondiale…Des armées de petits David, soldats amateurs, abattant des légions de géants Goliath, soudards professionnels… »

Candide super-héros :
« Nous avons des corps plus beaux, qui vivent plus longtemps que ceux de nos ancêtres. Nous nous affranchissons toujours plus des limites spatio-temporelles. Les technologies de l’information sont pour nous un exosquelette puissant. Nos esprits délivrés des obligations de la mémoire, de la raison et même de l’imagination sont des esprits « blancs », premier sens du mot candide.
L’homo multiplex est donc un amateur professionnel qui a accès en temps réel à la totalité des savoirs, des informations et des opinions. Il est éminemment candide, éminemment intelligent.Il vit en groupes, en équipes. »

Le présent écrase tout :
« Touriste global, amateur universel, consommateur permanent, travailleur ubiquitaire, citoyen sans frontières : il y a du divin dans cette nouvelle humanité. Il ne lui manque plus que d’être immortelle…L’accélération du monde est si importante que le passé même le plus récent est aussitôt archaïque. Il a perdu toute valeur de référence…Quand à l’avenir, il arrive si rapidement, en flux continu, qu’il ne se distingue plus vraiment du présent. »

Pour cet été, reprise d’une petite sélection de billets parus depuis les débuts du Blog…

Candid-to-Meeting ? (j’ai pas pu résister)
C’est finalement l’histoire d’un candide qui ne l’est pas tant que ça… et bien sûr, il couve au coeur de nos entreprises.
Il est temps de pousser la porte de la collaboration… et d’entrer dans la réunion Zen !

Comments:0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.