Les réunions delightful (désirables)

Martingale entre satisfaction de l’utilisateur et qualité d’exécution

Tout le monde n’aime pas acheter les mêmes produits, c’est une lapalissade.
Quels sont les facteurs d’adoption d’un nouvel usage, d’un nouveau produit ?
Pourquoi l’Apple watch est pré commandée avant sa commercialisation par un million de clients alors que les montres connectées des concurrents n’ont pas décollé ?
En 1984, un professeur Japonais, Noriaki Kano a créé le « Kano model », qui classe les critères d’adoption d’un nouvel usage en trois catégories, les deux premières sont des « must have » (les incontournables), la troisième est celle du « delightful » (le délicieux, le séduisant, l’excitant)

Le classement selon le « Kano model » (vous pouvez aussi voir une video ici ):

Basique, ce sont les attributs « standards » que doit posséder le produit pour espérer attirer le client (par exemple, donner l’heure exacte pour l’Apple Watch, ne pas avoir de papier toilette pour un hôtel est un déni basique…)

Performant, ce sont les attributs que le client attend, il est capable d’en parler, de comparer avant l’achat : « avoir plus pour le même prix » ou « moins c’est mieux » (le moins vous avez besoin de charger la batterie de votre Apple Watch, le plus vous êtes heureux, idem pour la consommation de carburant de la voiture). Ces attributs accroissent la satisfaction proportionnellement à la façon dont on les satisfait.

– « Delightful », les clients adoptent massivement les nouveaux produits pour cette raison.
Ce sont les attributs qui surprennent le client, ceux qu’il n’attendait pas.
L’innovation le surprend, lui donne une irrépressible envie d’acheter, crée une heureuse surprise relayée par le bouche à oreille et les réseaux sociaux.
Pour ceux qui n’y sont pas sensibles, ce n’est pas essentiel, pourvu que les « must have » soient remplis.
Mais pour les « delighters », la valeur qu’ils perçoivent est énorme et ils ne sauraient s’en passer : un millier d’applications a déjà été développé pour l’Apple Watch.
J’en parlais dans mon précédent billet, l’Apple Watch va nous faire rentrer tambour battant dans la e-Santé, le « running » (la course connectée), le « gaming », devenir l’objet connecté à la croisée d’une multitude d’usages, dont la plupart ne sont pas encore nés.

Bien entendu, les attributs des nouveaux produits ne sont pas figés dans leurs catégories : deligthful un jour, basique demain et cela, de plus en plus vite dans notre monde numérique.

Alors, comment rendre vos réunions delightful ?

Quelques idées bien trempées grâce à la « secret sauce » MyMeetings :

AVANT lancer des Ordres du jour « vraiment » collaboratif

PENDANT, en début de réunion,  valoriser la revue du plan d’actions avec tous les participants. Tout ce qui a été décidé à la réunion précédente est là, c’est le moment du bilan, c’est concret, factuel et pragmatique, on n’oublie rien, on s’attarde sur ce qui a posé problème, ce qui reste à faire est automatiquement reporté dans le nouveau Compte Rendu.

PENDANT, en fin de réunion, relire en commun le CR et l’envoyer en fin de réunion, car retarder l’envoi du CR nuit à la collaboration, il faut faire du « quick and dirty ».

PENDANT, encore, démarrer l’Ordre du jour suivant, il sera enrichi jusqu’à la réunion suivante.

APRES, collaborer, collaborer, collaborer, c’est la clé (l’emplacement,… cela ne vous rappelle rien ?) Sur les actions que vous vous êtes engagé à réaliser devant tout le monde (d’où l’intérêt de la relecture), sur les actions que vous avez déléguées et suivez en ligne, sur celles où vous êtes simple contributeur, aidez les autres !

ET BONUS, tous ceux qui ne sont pas intervenus pendant les réunions précédentes, qui n’ont pas échangé ou pas pris d’action, passez les « Pour Info ».

Ils resteront informés, vous libérerez leur temps, diminuerez le coût de vos réunions et les rendrez encore plus désirables pour tous les autres !

Zen les réunions « deligtful » !

Comments:0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.