La stratégie du trombone

La plupart des gens ne peuvent imaginer que 10 à 15 usages pour un trombone… les meilleurs sont à 200. Ca fait au moins un usage de plus !

Je suis tombé par hasard sur cet intriguant sujet de James Clear, conférencier à Stanford University, écrivain et photographe.

Qu’est ce qui fait la différence entre le succès et l’échec ? Est-ce le génie ou plutôt la consistance dans l’exécution, la concentration sur la répétition des actions productives au dépend des actions déviantes.

Et si la bonne exécution de tâches répétitives était une des principales clés ?

Cela m’a fait repenser aux nombreux billets que j’ai écrits sur le thème de la motivation : the candel problem, 21 jours pour changer, Avez-vous le cerveau Réunion2.0 ?

L’avantage avec la stratégie du trombone, c’est qu’elle ne coûte pas cher : 2 petits pots de rangement, quelques trombones.

L’anecdote :
En 1993, au fin fond du Canada, Trent, un jeune trader débutant va faire exploser les ventes et les profits au sein de sa banque en 18 mois et assurer son propre avenir.

Comment a-t-il fait ?
Conscient que sa performance dépendrait de son engagement dans la régularité et du nombre d’appels clients, il a eu l’idée de rendre visible son activité et de la transformer en habitude.
Sur son bureau, il a placé deux boites : l’une contenant 120 trombones, l’autre vide.
Chaque matin, il démarrait avec 120 trombones à passer dans la boite vide, une par une, à chaque appel téléphonique. Il ne cessait que lorsque la première boite était vide.
Et chaque jour il recommençait.
18 mois plus tard, il générait 5 millions de dollars de revenu.

Vous pouvez appliquer cette stratégie du trombone à pratiquement tous les domaines, nous dit James Clear :

  • vous espérez faire 100 pompes par jour? Prenez 10 trombones, déplacez-en un dans la boite vide à chaque série de 10.
  • Besoin d’envoyer 25 e-mails commerciaux par jour ? Prenez 25 trombones, déplacez-en un dans la boite vide chaque fois que vous appuyez sur le bouton envoyer.
  • Vous devez boire 8 verres d’eau chaque jour? Prenez 8 trombones, déplacez-en un dans la boite vide chaque fois que vous avez terminé un verre.
  • Pas sûr que vous preniez votre médicament trois fois par jour? Prenez 3 trombones, déplacez-en un dans la boite vide chaque fois que vous avalez vos pilules.

Heureusement toutefois que notre ami Trent ne faisait pas au bureau, en plus de ses appels, des pompes en buvant un verre d’eau entre chaque série sans oublier de prendre ses pilules.
Ça aurait risqué de faire un peu compliqué 😉

Appliquée aux réunions, que donnerait la stratégie du trombone ?

Pour chaque réunion, vous mettez 7 trombones dans votre boite de départ.

  • La réunion démarre à l’heure ? un trombone dans la seconde boite
  • Il y a bien eu un ordre du jour, hop ! passez un second trombone dans la boite
  • Tous les participants sont bien validés ?  un troisième trombone dans la boite  (et surtout évitez de reproduire cette décision de Steve Jobs)
  • Un plan d’action a été décidé ? un quatrième trombone change de boite
  • Le plan d’action a été relu avec soin avec tous les participants ? un cinquième
  • Le compte rendu est envoyé en fin de séance ? un sixième
  • La réunion se finit dans les délais ? le 7ème, bravo ! boite pleine

J’aurais pu rajouter quelques trombones pour le respect de l’ordre du jour, le report des points non prévus à la réunion suivante, le fait que tous les participants se soient exprimés, que personne n’ait fait de mail ou envoyé de sms pendant la réunion…

Pourquoi cette stratégie peut-elle marcher ?
Parce qu’elle rend visible l’application d’objectifs reconnus comme utiles par tous,
Parce qu’elle permet de sortir du yakafaucon (l’ombre de l’action, ce n’est pas l’action),
Parce qu’elle est simple,
Parce qu’elle est répétitive,

Zen le nouvel usage des trombones en réunion !

Comments:0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.