je ne crois pas qu'ils n'y croient pas... Et pourtant
je ne crois pas qu'ils n'y croient pas... Et pourtant

Transformation Digitale ou L’Histoire d’Une Incompréhension

Ce jeudi 12 octobre, c’est la 3ème édition de Bpifrance Inno Génération, l’événement annuel de rencontres et de conférence entre Startup, ETI, Institutions et Grands Comptes.

J’y participe et je saisis cette occasion pour vous parler d’une étude, tout juste publiée par Bpifrance-lelab, sur la perception de la Transformation Digitale par les Dirigeants des PME et ETI françaises.
L’étude complète est librement accessible ici.
Bpifrance-lelab a enquêté auprès de 1814 dirigeants de PME-ETI, entre février et août 2017, pour mieux comprendre ce que signifie ces deux termes accolés de « Transformation » et « Digitale ».
Plutôt que d’évaluer le niveau d’équipement de l’entreprise, l’objectif était de décrypter les pratiques en termes d’innovation, de management et d’organisation.
Le résultat ?
Cette nouvelle révolution tant commentée par les médias n’a pas encore eu lieu pour la grande majorité des dirigeants des PME ETI !

Rappel de l’enjeu

Le digital bouleverse les business models, les relations entre clients fournisseurs, les modes de consommation (propriété vs usage), fragilise brutalement les longs acquis du passé et peut mettre brutalement l’entreprise sous tension d’une concurrence exacerbée et mondiale.
Le digital, c’est aussi une formidable opportunité de développement qui peut redonner du sens et de l’envie aux équipes. C’est une mise en mouvement, un ballon d’oxygène pour toutes les organisations qui adopteront des méthodes nouvelles et plus agiles.

L’état des lieux

  • La moitié des dirigeants dit que l’impact du digital ne sera pas majeur dans les 5 ans
  • Les 2/3 n’ont pas établi de feuille de route claire
  • Les 3/4 n’ont encore rien fait ou pas grand chose
  • Les 3/4 ne font aucune veille
  • Les 3/4 déclarent ne pas y associer les équipes
  • Les 2/3 continuent de travailler en mode silo pas en mode projet (transversal)

En vrac

  • Les 2/3 ne collectent pas ou mal les données clients
  • Les 2/3 ne personnalisent pas ou mal leur offre au client
  • Plus les entreprises sont petites plus les dirigeants sont sceptiques sur cette révolution digitale
  • Sur les 5 variables analysées, c’est le secteur et la taille de l’entreprise qui déterminent la maturité, pas la région, ni le sexe et étonnamment pas l’âge du dirigeant.
  • Il y a bien pourtant une corrélation forte entre croissance et digitalisation

Pourquoi cette incompréhension ?

  1. Complexité perçue du sujet
  2. Manque de compétence interne
  3. Manque de moyens financiers
  4. Résistance au changement
  5. Pas le moment
  6. Pas d’enjeu ou manque d’intérêt

Les 3  profils de la maturité digitale

  • Les Sceptiques 38% : ils n’y croient pas, ont besoin d’être convaincus
  • Les Apprentis 52% : conscient de la nécessité, ont besoin d’une ligne directrice
  • Les Conquérants 10% : pleinement engagés, ont besoin de fédérer les équipes

Prendre en compte le profil pour franchir le cap

  • Les Sceptiques
    leur démontrer que c’est maintenant (1/3 pensent qu’ils ont le temps) que c’est un sujet ( 1/5 avouent un manque d’intérêt), qu’il faut faire de la veille concurrentielle (2/3 n’en font pas)
  • Les Apprentis
    les aider à bâtir une feuille de route (2/3 n’en ont pas), à trouver des compétences externes, à travailler en mode projet (4/5 n’utilisent pas d’outil de travail collaboratif)
  • Les Conquérants
    les aider à partager une feuille de route ambitieuse avec leur équipe, à mettre le client au cœur de leur entreprise, à lever les freins au changement

Ce que cela m’inspire

Notre intuition est bien validée par cette étude.
Elle nous a guidé pour créer en 2017 ce Parcours des Idées, qui s’adresse tout particulièrement aux « Apprentis » et aux « Conquérants ».
Cet atelier de co construction d’une demi-journée, permet aux dirigeants et leurs équipes de :

  • Partager la démarche en équipe pour bénéficier de l’intelligence collective
  • Utiliser une dizaine de concepts scientifiques pour étudier et valoriser les Idées de Transformation Digitale
  • Démarrer une culture du changement
  • Constituer un 1er réservoir dynamique des Idées de Transformation Digitale (backlog)
  • Décider d’un 1er projet MVP* en mode agile, comme dans une startup, à réaliser dans les 3 mois

MVP* : Minimum Viable Product (réf: Lean startup), première réalisation concrète d’un projet

Et les Sceptiques ? Comment les aider ?

En leur commentant cette étude, en leur montrant des exemples d’entreprises qui, avant d’engager leur transformation avec succès pensaient comme eux, que le champ des possibles s’est ré-ouvert.
Vous pouvez aussi tout simplement leur recommander de regarder ce formidable film documentaire DEMAIN qui nous parle d’un présent qui se transforme, à travers des exemples concrets qui réussissent tout autour de la planète.

C’est Zen de comprendre !

Comments:0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.