Être heureux avec moins... Vous y arriverez ?

Petit Tour Minimaliste

Quand je dis petit, c’est vraiment petit, c’est minimaliste…
Fumio Sasaki, est l’auteur de Goodbye, Things: The New Japanese Minimalism publié en 2015 au Japon, livre en train de devenir un bestseller mondial.
Après le Ikigai, le Lean, le Haïku (quel grand écart !) empruntés au Japon, vient le temps du minimalisme.
Est-ce si loin de la transformation digitale engagée sur laquelle je m’exprime chaque semaine depuis 2010 ?
Que nenni, mais je suis tenu de faire court.

Goodbye, Things

« Les choses aspiraient mon énergie et mes heures » nous dit Fumio Sasaki.
Alors il a décidé de changer de vie en disant au revoir à toutes ces choses dont il n’avait pas une absolue nécessité.
Il n’est ni un expert du minimalisme éclairé ni un gourou du rangement comme Marie Kondo qui a décliné son offre en best sellers, conférences, émissions de TV et a formé une armée de consultantes à sa méthode.

Fumio Sasaki se décrit au départ comme quelqu’un d’ordinaire, stressé, qui se comparait constamment aux autres.
Dans son livre, il partage modestement son expérience minimaliste personnelle et révèle comment en un an, il a non seulement transformé son espace mais aussi enrichi sa vie.
Il raconte comment il est passé du matérialisme au minimalisme, pour se centrer sur ce qui compte vraiment et en tirer un plaisir quotidien.
Il ne dit pas que c’est LA solution, mais que c’est un chemin vers…
Bon, je vous avait dit que je ferai court. Vous pouvez l’écouter ici

Pourquoi la démarche minimaliste peut-elle s’appliquer aux idées ?

Parce que notre cerveau comme notre espace personnel dispose d’un espace limité et que les infos en boucle, retweetées sans cesse, des réseaux sociaux, des  médias, nous encombrent et nous polluent.
Ces infos, comme les objets de Fumio Sasaki, polluent terriblement nos pensées et nous empêchent de nous concentrer sur ce qui est vraiment important.

Pourquoi la démarche minimaliste peut-elle s’appliquer au digital ?

Parce que les bases de données que nous remplissons (CRM, systèmes de stockage, tous ces documents et ces mails que l’on n’a pas le temps de trier) encombrent notre espace digital.
Les « inutiles » jamais supprimées par peur de… de quoi ?
Les « sait-on jamais » jamais archivées par peur… d’en avoir besoin un jour.
Puis les « quand on sait » qu’on ne fait plus… par manque de temps ou rebuté par l’ampleur de la tâche.

Pourquoi la démarche minimaliste peut-elle s’appliquer aux business ?

Parce que cette accumulation de TOUT donne l’impression que l’on ne fait RIEN, on se sent coupable de ne pas se sentir débordé.
C’est la limite dangereuse à ne pas franchir.
Le moment ou la confusion entre ce qui est urgent OU prioritaire devient permanente.
Quand TOUT devient urgent ET prioritaire, vient le sentiment qui engendre la peur de devenir L’homme inutile (un autre vaste sujet).

Alors, Goodbye, les fausses bonnes idées ?

Le minimalisme est un chemin possible vers le bonheur, fait de petits pas pour avancer.
Comment avancer dans une société qui change à vitesse grand V ?
Comment éliminer les fausses bonnes idées pour ne retenir que les meilleures qui permettent de s’adapter au changement ?
Comment utiliser l’intelligence collective pour choisir la meilleure idée à mettre en œuvre dans les trois mois ?
Pourquoi pas en une demi-journée ?
Le Parcours des Idées est une démarche minimaliste issue du monde des startups pour répondre à ce dilemme.
Cette expérience individuelle, mais aussi collective, ne vous laissera pas indifférent.
C’est un petit pas vers le bonheur… au travail.

Zen. et… Mini !

Comments:0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.