Vous faites pas piquer votre place

Nos Petits Moments Creux, C’est Pas Pour Les Robots !

La semaine dernière, je lisais dans Science&Vie un article sur ce sujet à la fois effrayant et fascinant : les micro-robots. Demain, ils seront partout, sur terre, sous l’eau, dans les airs…
Et je me suis demandé ce qui nous différencierait vraiment des robots, mais alors vraiment.
Il y a peut-être un truc qu’ils ne nous piqueront pas : notre désir de faire ce qu’il nous plait de notre temps libre.
Et pendant notre journée de travail, il y a plein de petits moments creux, interstitiels, où cela arrive, en particulier en attente à la machine à café, en attendant le bus ou le métro, le taxi (pas uber ;-), en attendant le prochain rendez-vous, entre deux réunions…

Alors une question m’est venue aussitôt à l’esprit, qu’est ce qu’on fait vraiment de nos petits moments creux à priori perdus ?
Est-ce que je peux les améliorer, en faire quelque chose plutôt utile ou plutôt agréable ?
Voilà quelques pratiques qui m’ont été suggérées par mes lectures sur différents blogs.

Au préalable, le premier truc est sans doute de supprimer ce qui ressemble à une addiction et qui est complètement inutile à la plupart d’entre nous, je parle de tous ces flux qui nous arrivent par Facebook, Twitter ou toutes ces « social apps » dont 90% du contenus est sans intérêt (dépassé Pareto !), du réchauffé n’fois retweeté, mais qui chronophage notre temps et notre attention, nous rend maladivement tapotant (quand nos plus jeunes enfants nous imitent, on se sent vraiment ridicule).
Ça ressemble étrangement à la clope ou au verre qu’on prend au départ pour se donner une contenance en public et qui se termine par une accoutumance et une addiction.
J’élimine aussi ces informations qui passent en boucle, sont anxiogènes à force de répétition et que vous retrouverez de toute façon en fin de journée ou le matin selon votre rythme de vie.  Une fois par jour, c’est bien assez, non ?
La plupart des informations que nous consommons avec ces applications sont absurdes. Elles sont faciles à utiliser mais n’ajoutent rien à notre vie.
Si vous ne voulez pas les supprimer, désactivez au moins les notifications pour qu’elles vous fichent la paix et que vous repreniez la main sur vos « petits moments creux ».

Que faire à la place ? voilà quelques idées :

  1. Vérifier ses blogs préférés
    La lecture reste un truc très perso. Les blogs nous permettent de lire à tout moment pendant de courts instants. Il y a plein de plateformes et d’apps qui permettent de lire des sujets à picorer avant de passer au plat de résistance.
    Personnellement, le truc est que je ne veux pas consommer de choses au hasard, que je cherche à lire des choses qui sont pertinentes pour moi. Voilà pourquoi je préfère cette façon ciblée de consommer l’information.
    J’aime bien medium, quibb, feedly.
  2. Créer une entrée pour son journal ou son blog
    Ecrire est sain : quand on a 5 minutes à perdre, écrire deux ou trois phrases, noter une idée, décharge et libère son cerveau (lire ou relire Le Multitâche Tue Votre Cerveau).
    De plus, on « fait quelque chose pour soi-même » au lieu de consommer.
  3. Parler à un(e) inconnu(e)
    Il semble que tous les gens en public jouent avec leur téléphone ou écoutent de la musique.
    Se déconnecter de la Matrice et parler aux gens. Vous savez, des êtres humains, comme vous et moi.
    La personne qui est assise à côté de vous pourrait être votre futur(e) conjoint(e), client(e) ou meilleur(e) ami(e).
    Que diriez-vous de commencer par «Salut» ?
  4. Refroidir la machine
    Chacun peut le faire de la façon qui lui est propre. Si les vidéos drôles de chat sont votre truc, allez-y.
    Explorer de nouvelles musiques sur Deezer ou Spotify pendant des temps morts a aussi une forte valeur ajoutée.
    Ces activités de détente sont idéalement calibrées pour les courtes pauses ou « glander » tout simplement, mais alors de façon consciente et déterminée.
  5. Apprendre une langue étrangère
    « Apprends quand tu veux, où tu veux », c’est le credo de Duolingo qui est un site communautaire mondial et gratuit de personnes apprenant des langues.
    Ils ont conçu cet apprentissage à la façon d’un jeu avec des parcours sur mobile.
    On peut démarrer avec un objectif de 5 minutes par jour. La répétition des petits moments tout au long de la journée, comme dans le sport, est super efficace.
    Cela permet de joindre l’utile à l’agréable dans les trous de planning.
  6. Marcher
    Que faire quand on est en avance ? S’asseoir et attendre? Pourquoi ne pas opter pour une petite marche.
    Le tour du pâté de maison, une balade dans le parc voisin, toute marche est propice à la réflexion et nous fait du bien. (lire ou relire Après les Réunions Debout, les Réunions en Marchant)
  7. Collaborer
    J’ai coutume de dire qu’avec MyMeetings, la collaboration commence quand la réunion se termine.
    Ce qui veut dire qu’il est aussi important de collaborer entre les réunions (AVANT et APRES) que PENDANT.
    Je peux facilement commenter l’Ordre du Jour de la prochaine réunion, relire le Compte Rendu de la réunion qui va se tenir dans 5 minutes, vérifier mes actions en cours et les mettre à jour, répondre à des commentaires, déclencher une alerte avant d’être en retard.
    Là encore, en fin de journée, les gains cumulés et le sentiment d’avoir pris de l’avance ou d’être tout simplement à jour, sont un vrai bonheur (lire ou relire La Productivité du Bonheur)

Bref, il ne tient qu’à chacun de nous d’utiliser nos « petits moments creux » soit pour se décharger des micro-tâches qui vont encombrer son agenda, soit pour décharger son cerveau et lui permettre de respirer.

Qu’il soit utile ou pour le fun, ce temps est le mien et j’en fais ce que je veux, à la différence d’un robot qui ne sait réagir que s’il reçoit une impulsion… pour le moment !

Zen ce temps qui échappe aux robots !

Comments:1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.