Au centre, le Chief Internal Ambassador. L’homme ambidextre de l’organisation Ambidextre ?

L’Idée, L’Échec et l’Organisation Ambidextre

Fin janvier, j’ai participé à une soirée exceptionnelle animée par Alex Osterwalder – le créateur du Business Model Canvas -. de passage à Paris invité par l’ESCP.
J’avais utilisé son outil à plusieurs reprises et il est devenu aujourd’hui incontournable dans l’univers des startups.
J’étais curieux de faire sa connaissance et excité de découvrir comment il avait fait évoluer son modèle qui figure en bonne place dans la caisse à outil de toute startup en recherche de fonds.

Sa présentation très dynamique était une mise en perspective de deux démarches ambivalentes au sein des organisations : « IMPROVE VS INVENT », l’une consistant à pratiquer l’amélioration et l’autre à innover.

L’échec, pas une option !

Les équipes sont tendues vers un but : réaliser et faire mieux que les prévisions, éviter les erreurs.

La démarche d’amélioration s’exprime à travers un business plan, la mise en place de processus, d’indicateurs de performance.
Les grands objectifs sont découpés en plus petits, délégués par fonction, par métier, par période, benchmarkés avec la concurrence.

Pour illustrer le propos d’Alex, le LeanSixSigma me paraît bien adapté à cette démarche :

  • Mettre le client au cœur de l’entreprise (la voix du client)
  • Responsabiliser tous les niveaux de l’entreprise à une démarche d’amélioration continue (la maison du management)
  • Constituer des équipes homogènes et bien formées (Méthode Belbin)
  • Chasser les gaspillages, les attentes, les goulots
  • Pratiquer un management visuel (kanban collaboratif)
  • Bâtir des projets d’améliorations avec les outils appropriés (pour les experts : gamba walk, kaizen, pdca, dmaic…)

Le zéro stock, le zéro défaut, le zéro erreur, voilà le but.

L’échec, source de progrès

La démarche d’innovation a besoin dès le départ d’une réduction des incertitudes, de l’élimination des risques et de beaucoup tester.

L’échec n’est donc pas une option mais une quasi obligation, elle est couplée à la démarche. c’est une source de progrès.

Jeff Bezos, le boss d’Amazon dit que « L’échec et l’invention sont des jumeaux inséparables… Amazon est le meilleur endroit pour échouer »
Le Business Plan est pour l’exécution, pas pour créer un nouveau business : « Aucun BP ne résiste au premier client » nous dit Alex.

L’équipe doit être concentrée sur le « job pain and gain », ce que l’innovation apporte au consommateur en terme de solution au problème et de bénéfice nouveau. (plus percutant en anglais, non ?)

Pour illustrer le propos d’Alex, le LeanStartup me paraît bien adapté à cette démarche :

  • Éliminer l’incertitude
    En permettant de tester et d’échouer rapidement, c’est une méthodologie nouvelle, un processus de création moins couteux, pour permettre le développement d’un produit nouveau.
  • Travailler plus agile
    En adoptant une pensée plus large,  sur la viabilité d’un modèle business durable, la meilleure façon d’itérer la réponse au besoin, recruter les premiers clients, pas seulement sur la capacité à produire.
  • Développer un MVP (Minimum Viable Product)
    Cette  boucle de rétroaction « build-measure-learn » est essentielle. Comprendre le problème que l’on résout, développer une première version du produit (le MVP), comprendre, mesurer l’usage pour améliorer ou abandonner.
  • Pratiquer un apprentissage validé
    C’est cet apprentissage validé avec des vrais utilisateurs qui est la clé de la méthode, ne pas attendre des lustres pour savoir si le produit répondra au besoin ou non.

L’Organisation Ambidextre

L’idée d’organisation ambidextre a été  introduite par Duncan en 1976 et ancrée dans les travaux de (Levinthal & March, 1993 ; Lewin, Long & Carroll, 1999), puis par de nombreux chercheurs plus récemment.

Ce sujet est au cœur de la transformation -pas seulement digitale -, mais aussi du développement et de la pérennité des organisations.

Ce concept d’organisation ambidextre est de trois ordres :

  • Contextuel
    Importance de la culture des équipes dirigeantes et séparation des activités de production et d’innovation
  • Structurel
    Aspect humain et processus de l’innovation, articulation entre production et innovation, initiative, adaptabilité, agilité
  • De réseau
    Interaction avec l’écosystème, les partenaires, les clients

Alex a conclut son intervention en faisant faire un exercice à son auditoire : imaginer l’organigramme idéal de l’Entreprise ambidextre.

C’est d’ailleurs l’illustration bien inspirante que j’ai choisie de retenir pour ce billet.
Serez-vous celle ou celui qui figure au cœur de l’organisation ambidextre ?

Une question de taille ?

Oui pour l’importance du sujet et non pour la taille de l’entreprise.

L’entreprise ambidextre petite ou grande doit s’appuyer sur des process et être agile… en même temps 🙂

La petite doit construire ses process pour grandir, la grande doit explorer pour exister demain.

Pour François Miquet-Marty, dans Les Secrets de croissance, à l’origine de toute réussite, il y a souvent un révolutionnaire –porteur d’une idée forte – mais aussi un empire pour développer et disséminer son idée.

Tout commence par une idée

Finalement, qu’il faille choisir ce qu’il faut améliorer ou réduire l’incertitude d’une invention, tout commence toujours par une idée.

Introduire un process dès cette phase de « boue primitive »,  c’est ce que propose le Parcours des Idées.
Il est la première application de l’organisation ambidextre, car il touche ses trois niveaux :

  • Contexte, la culture des équipes dirigeantes
  • Structure, le processus de production et de sélection des idées
  • Réseau, le Parcours des Idées est ouvert à l’écosystème

Le Parcours des Idées permet d’utiliser l’intelligence collective ambidextre des gauchers et droitiers réunis en ateliers de co-conception d’une demi-journée.
Ensemble, ils se servent de ce que la « science sait », pour éclairer les idées d’amélioration et d’innovation et décider de celles qui règleront des problèmes existants ou de celles qui ouvriront de nouveaux horizons.

Zen les ambidextres plein d’idées !

Comments:0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.