Visiblement, le chant du canari passionne... même les chercheurs !
Visiblement, le chant du canari passionne... même les chercheurs !

Le Chant du Canari

Après le parcours de cet été propice à la réflexion, je vous propose une rentrée combative.
Avec ce sujet anti-déclin, vous allez vous sentir pousser des ailes… comme le Canari.
Peut-être même vous mettrez vous à chanter !
J’ai choisi de vous parler de cet excellent article lu dans  Sciences et Vies du mois d’août : « Cerveau : il cache une arme contre son propre déclin » .

Voici l’histoire, enseignée depuis des décennies dans les écoles de médecine : « notre cerveau se construit jusqu’à 25 ans. Après c’est le déclin. »
…et un nouveau dogme à combattre.

Pouponnières à neurones…

Les chercheurs ont découvert que notre cerveau avait une botte secrète : il est capable de se régénérer perpétuellement.

Attention, ne nous emballons pas quand même, pas le cerveau entier !
Pour le moment deux zones identifiées gardent cette capacité toute notre vie.
L’une, découverte dans les années 2000 est située dans l’hippocampe.
L’autre, découverte en 2011, se cache dans le striatum, la région impliquée dans le circuit de la récompense et à l’origine du plaisir.

C’est en se demandant pourquoi le canari – pourtant pas réputé pour son intelligence –  produisait un chant différent chaque printemps que les chercheurs ont découvert le pot aux roses.
La réponse : à chaque automne, cet oiseau perd des neurones et en acquiert de nouveaux au printemps.
Et ce sont ces nouveaux neurones tout neufs qui lui permettent d’élaborer de nouveaux chants pour séduire sa femelle.

Belle histoire, non ?

Du coup, les scientifiques cherchent tous azimuts ces pouponnières à neurones.
Pourquoi seulement ces deux zones ? en existe-t-il ailleurs ?

Notre hippocampe produit jusqu’à 700 nouveaux neurones par jour.
Cela concerne notre mémoire vive, celle qui évolue avec le temps. C’est celle qui nous permet d’acquérir de nouvelles compétences intellectuelles au fil du temps.

Encore une fois ne nous emballons pas, notre cerveau adulte pèse 1,4kg en moyenne et possède 100 milliards de neurones joints par 100 milliards de connexions.

Mais c’est quand même une sacré nouvelle, non ?

Autre nouvelle, mais  moins sympa

La vie moderne est un poison pour la régénération de nos neurones.
C’est en soumettant des rongeurs à différents facteurs de notre vie urbaine que les chercheurs ont pu établir cette corrélation.

La sédentarité, le surpoids, la passivité, le stress, l’isolement social ou le manque de sommeil freinent cette production de neurones neufs.

Un truc bien plus sympa quand même

Il y a des solutions.  Vous me voyez venir avec mes gros sabots de rentrée ?
J’ai déjà tellement écrit sur les dangers ci-dessus que j’ose à peine me rabâcher…

Evitez le multitâche comme la peste, développez votre sociabilité horizontale, comme Mark Zuckerberg le boss de Facebook faites des réunions en marchant, organiser des barbeuks pour démasquer les profils toxiques, ou essayez le inbox Zero pour mieux gérer vos mails – méthode mise au point et popularisée par le journaliste américain Merlin Mann qui s’inscrit dans la philosophie de la méthode de productivité GTD (Get Things Done) de David Allen-

…et faites des pauses grâce à Pomodoro !

Il n’y a pas de raison de se cantonner comme le canari à refaire ses neurones au printemps.
Un soupçon de curiosité bien placée associée à l’utilisation de l’intelligence collective peut booster votre cerveau.
Choisissez bien vos sujets et vos partenaires (au travail ou en dehors), enchantez vos journées et stimulez ainsi hippocampe et striatum.

A ce propos, la semaine prochaine, je vous parlerai du Parcours des Idées, un Atelier de Co-Conception que j’ai mis au point pour les PME-ETI qui veulent réussir leur Transformation Digitale et booster leurs cerveaux.
Les premiers retours résonnent comme un nouveau chant de canari !

Zen mes neurones tout neufs de la rentrée !

Ça vaut bien un moment de méditation… Écoutez ces canaris chanter à neurones déployés :

Comments:0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.