Enfouie au centre, souvent cachée, notre raison de vivre

Ikigai, Banzai !

L’île japonaise d’Okinawa, d’où provient l’Ikigai, abrite la plus grande population de centenaires au monde.
Ikigai est un concept qui signifie la raison de vivre.
Pour certains l’Ikigai est à la fois quête et clé du bonheur.
Ca tombe bien, parce que notre époque est une vraie opportunité pour que chacun de nous développe son Ikigai.
Et dans ce tohubohu infobèse, ce n’est pas du luxe.

Chacun son Ikigai

Cette illustration résume bien Ikigai, convergence de quatre éléments principaux :

  • Ce que l’on aime
  • Ce dont le monde a besoin
  • A quoi on est bon
  • Ce pourquoi on peut se faire payer

L’intersection de ces quatre éléments principaux permet de définir quatre autres sous-ensembles qui nous animent :

  • Passion : entre ce que l’on aime faire et ce à quoi on est bon
  • Mission : entre ce dont le monde a besoin et ce que l’on aime
  • Vocation : entre ce dont le monde a besoin et ce pourquoi on peut se faire payer
  • Profession : entre ce à quoi on est bon et ce pourquoi on peut se faire payer

Et en les croisant encore, quatre autres zones, encore plus petites et proches du centre, nous fournissent d’autres clés pour arbitrer :

  • entre passion et profession : satisfaction mais risque de sentiment d’inutilité
  • entre passion et mission : sympa et plein de sens, mais pas d’argent
  • entre profession et vocation : confort, mais risque de sentiment de vide
  • entre mission et vocation : excitation et complaisance, mais sentiment d’incertitude

Au cœur, trône notre Ikigai, notre raison d’être.

Découvrir son propre ikigai est censé apporter l’accomplissement, le bonheur et nous faire vivre plus longtemps, banzai *.

Pour ceux qui souhaitent approfondir leur Ikigai et le secret japonais d’une vie longue et heureuse,  le livre d’Hector Garcia et Francesc Miralles décompose les dix règles à appliquer :

  1. Restez actif et ne vous arrêtez jamais
  2. Laisser l’urgence derrière et adopter un rythme de vie plus lent
  3. Ne mangez que jusqu’à ce que vous soyez complet à 80%
  4. Entourez-vous de bons amis
  5. Mettez-vous en forme grâce à un exercice quotidien doux
  6. Souriez et reconnaissez les gens autour de vous
  7. Rebranchez-vous avec la nature
  8. Rendez grâce à tout ce qui illumine notre journée et nous fait nous sentir vivants.
  9. Vivez dans le moment
  10. Et… Suivez votre Ikigai

Apprendre

En ce qui me concerne, et pour saisir l’opportunité de notre temps, je suis fan du premier point en recommandant d’y ajouter « Suivez votre curiosité », particulièrement clé à notre époque.
Depuis Gutenberg et maintenant internet,  explorer et apprendre n’a jamais été aussi facile.
Cesser d’apprendre est mortifère pour la « patate du bas », ce pourquoi on nous paye.
Dans moins de 15 ans, selon plusieurs études, plus de 50% des métiers seront nouveaux,
Apprendre, c’est rester en mouvement, c’est aussi ne pas prendre de retard et se décaler professionnellement.
Et bonne nouvelle : notre cerveau sait faire cela.
Sa plasticité rend notre capacité à apprendre sans limite ou presque (lire ou relire nos posts sur Mentalité de Croissance et Plasticité du Cerveau).

Pour les autres points, comme dirait le candide de Voltaire « Il faut cultiver notre jardin ».

Mon Ikigai

Au cœur de mon Ikigai à moi , il y a le Parcours des Idées !

Il est né de :

  • ma curiosité pour ce que la science sait et que l’on ignore en travaillant,
  • de mon expérience de l’accompagnement et du digital,
  • de la rencontre d’un véritable besoin en entreprise ou à l’école,
  • et de mon désir incorrigible d’industrialiser mes idées en produit et services

A vous ?

Si vous cherchez votre Ikigai, vous le rencontrerez. Ensuite, un seul conseil : suivez-le, Banzai* !

*Banzai  a été tristement rendu célèbre en tant que cri de guerre.
Il signifie en fait « longue vie au roi », mais s’applique aussi à tout un chacun pour lui souhaiter de « vivre 10.000 ans ».
C’est en ce sens que je vous l’adresse.

Ikigai, banzai et Zen !

Comments:0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.