C’est la question que le chef de file de l’âge d’or de la science fiction pourrait vous poser aujourd’hui
C’est la question que le chef de file de l’âge d’or de la science fiction pourrait vous poser aujourd’hui

Êtes-Vous un Nexialiste Proactif ?

Plus je creuse concepts et nouvelles idées, plus je suis convaincu de l’intérêt d’un éclairage multiple pour créer de la valeur, d’une conjugaison entre « vision 360° » et  « focus sur l’exécution ».
C’est ainsi qu’est née la première version de notre atelier baptisé le Parcours des Idées, qui vise à identifier de façon partagée la meilleure idée de Transformation digitale à réaliser dans les 3 mois, et que je compte bien continuer d’enrichir au fil du temps par de nouveaux angles de vue scientifiques.

Je me rappelle avoir lu quand j’étais étudiant « La Faune de l’Espace », roman de A.E. van Vogt, pape de la SF.

Un jeune scientifique Elliott Grosvenor est adepte d’une nouvelle discipline le « Nexialisme ». Il est méprisé par ses pairs car expert en rien.
Le vaisseau spatial dans lequel ils sont embarqués va rencontrer différentes formes d’intelligences extraterrestres déstabilisantes et agressives.
Le jeune Elliot va démontrer que cette nouvelle discipline peut permettre de résoudre des problèmes complexes.
Lui, l’expert en rien, guidé par son intuition et sa capacité à aller chercher l’information auprès des experts, va trouver les réponses aux attaques successives dont ils sont victimes et sauver le vaisseau.

Aujourd’hui, devenons Nexialiste et ajoutons la corde pro-activité à notre arc.

Petite histoire qui se passe en Inde

Un agriculteur devenu vieux veut transmettre sa ferme à l’un de ses deux fils.
Il les réunit et leur annonce : « la ferme ira au fils cadet ».
Le fils aîné devient furieux et conteste sa décision contraire à la tradition.

Le père reste calme et dit à l’aîné : « d’accord, j’ai une mission pour toi : nous avons besoin d’agrandir le troupeau. Va à la ferme voisine et vois s’il a des vaches à vendre »
Le fils plus âgé s’en va et revient peu de temps après : « Père, notre voisin a 6 vaches à vendre ».

Le père remercie l’aîné puis se tourne vers le fils plus jeune et lui dit : « j’ai une mission pour toi : nous avons besoin d’agrandir le troupeau. Va à la ferme voisine et vois s’il a des vaches à vendre »

Le fils cadet s’en va et revient peu de temps après : « Père, notre voisin a 6 vaches à vendre. Chaque vache coûtera 2 000 roupies. Si nous avons besoin de plus, il nous fera une remise de 100 roupies par tête. Il m’a dit aussi qu’il aurait un nouvel arrivage de bêtes de qualité la semaine prochaine. Si nous ne sommes pas pressés, il pourrait être bien d’attendre. Cependant, si nous avons besoin des vaches en urgence, il a dit qu’il peut les livrer demain. »

Le père remercie le fils cadet.
Puis il se tourne vers le fils aîné et dit: « C’est pourquoi la ferme ira à ton frère ».

Ce qu’est la pro-activité

D’abord ce qu’elle n’est pas : le contraire de la réactivité (il y a toute une littérature là-dessus…), ce n’est pas l’hyperactivité non plus…

Wikipedia nous dit : « Le terme proactif est un néologisme qui décrit une personne prenant en main la responsabilité de sa vie, plutôt que de rechercher des causes dans les circonstances ou les personnes extérieures ».
La création de ce mot est attribuée à Viktor Frank, neuropsychiatre autrichien, auteur de « Découvrir un sens à sa vie » écrit en 1946 (traduit de l’allemand Trotzdem Ja zum Leben sagen)

Le concept a été repris et développé ensuite par Alain Paul Martin dans son livre « La Gestion proactive » publié en 1983.
L’homme, face à sa liberté de choisir, a en gros quatre options, presque graduées :

  1. Attentiste, basée sur le laisser-faire
  2. Conformiste, faire le minimum pour ne pas s’attirer d’ennuis
  3. Active, respecter la règle, pratiquer le CLA (Comportement Légitime Attendu)
  4. Proactive, c’est-à-dire essayer de convertir une menace en opportunité, de prévenir un risque, d’initier un changement

La pro-activité est un chemin

Non seulement le fils cadet répond à la question posée, mais il éclaire les routes qu’il est possible de suivre, fournit des pistes d’améliorations : un prix plus bas s’ils achètent plus de bêtes, plus de choix pour de meilleures bêtes s’ils patientent une semaine.

La plupart des gens pratiquent les trois premières options, certains avec beaucoup de talent 😉
Ceux dont on envie la réussite sont engagés, pro-actifs.
Ils pratiquent la quatrième option.
Ils communiquent avec les gens, posent des questions, formulent des recommandations, proposent leur aide et leurs idées.
Ils ne font pas seulement le job, ils vont au-delà. Ils influencent le chemin, la façon dont les idées progressent et les projets se déroulent.

Initier un changement comporte toujours un risque, oblige à sortir de sa zone confort.
Quand le monde change, il vaut mieux anticiper que subir, particulièrement en matière de Transformation Digitale.

Développer le Proactif qui est en soi, c’est prendre en main son destin… avec clairvoyance.
Et pour être clairvoyant dans un monde devenu horizontal (lire ou relire notre post sur La Contre-Société) , il vaut mieux être aussi Nexialiste, penser 360 et agir focus.

Zen le Nexialiste Proactif !

Comments:0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.