Si la perfection peut-être un but, ce n'est que rarement le chemin. Alors, débrouillez vous...
Si la perfection peut-être un but, ce n'est que rarement le chemin. Alors, débrouillez vous...

Best of : Le Perfectionniste et le Débrouillard Apprenant

C’est le temps du parcours de l’été…
Je vous ai concocté un petit parcours pour cet été.
Temps du lire ou relire tranquille.
Découverte pour les uns, révision pour les autres.

Vous avez bien bossé pour trouver vos neuf intelligences, où est logé votre bonheur et vous avez suffisamment ralenti…
Oh miracle ! Vous avez décidé de développer votre idée à la rentrée.
Vous n’avez pas oublié que le monde est devenu horizontal et êtes devenu un Individu Relationnel.

La réussite, c’est 80% d’exécution. Alors gare à la perfection !

Le Perfectionnisme peut détruire votre productivité.

Après le cycle maudit de l’inaccomplissement, cette imperfection qui ronge le créatif, je ne pouvais échapper à cette réflexion sur cette autre quête du graal :  le Perfectionnisme avec un grand P.

Êtes-vous souvent inquiet de n’avoir pas assez bien fait ? Avez-vous du mal à admettre vos erreurs ? Culpabilisez-vous chaque fois que vous vous rappelez vous être planté ? Vous sentez-vous plus bas que terre quand on vous le rappelle ?
Si oui, vous êtes en danger.

Le Perfectionnisme avec un grand P, c’est la face obscure du désir de s’améliorer, de se perfectionner pour faire mieux.
Dans « faire mieux » il y a justement le verbe « faire ». Quand il est absent, c’est là le problème. Il n’y a plus que le « mieux » et le mieux est l’ennemi du…

C’est quoi un Perfectionniste avec un grand P ?

  • il attend toujours le bon moment
  • il ne commet jamais d’erreur
  • il a toujours besoin de plus de temps

En réalité, c’est juste un Procrastinateur avec un masque de Perfectionniste. Il n’est finalement pas très différent de quelqu’un qui ne fait rien du tout.
Car dans la vraie vie ou le travail, à la fin de la journée, seul le résultat compte.
Si vous êtes un Perfectionniste, vous pourrez sans doute obtenir un résultat… un jour.
Mais la question est : Quand ? Et à quel prix ?

Il y a deux types de Perfectionniste :

  • Celui qui ne démarre jamais : il veut réaliser quelque chose, mais il commence à douter immédiatement de sa capacité à faire ; donc, il ne commence jamais
  • Celui qui commence mais a des exigences trop élevées : il définit un objectif, il travaille dur (sans doute trop dur) et ne termine jamais

La recherche montre que le Perfectionnisme en psychologie est étroitement liée à la dépression et que celui qui en est atteint a une faible estime de soi.

Selon Joachim Stöber, chercheur et professeur de psychologie à l’université de Kent en Angleterre, le perfectionisme et la procrastination sont les deux machoires d’un terrible piège qui conduit à l’abandon, l’anxiété, l’inquiétude, la dépression.
Être sans cesse obsédé par les risques d’erreurs au travail augmente le niveau de stress, le sentiment d’impuissance et finit par nuire à la santé.

Comment remédier à cela et naviguer entre les écueils de la Procrastination et du Perfectionnisme ?
Par le développement de la « débrouillardise apprise » nous dit Gordon L. Flett, un autre chercheur professeur à l’université de Toronto au Canada, spécialiste de l’étude du perfectionnisme en psychopathologie.
C’est un répertoire comportemental qui permet de développer des compétences en résolution de problèmes.
Cela vise à développer l’autorégulation émotionnelle et cognitive face à des situation stressantes.
C’est un excellent moyen d’arrêter de « se saboter soi-même ».

En clair, on est souvent admiratif de ces petits débrouillards qui ont toujours l’air de se sortir sans coup férir de situations compliquées. Et ça commence dès la maternelle.
Et bien, la débrouillardise est une attitude qui peut s’apprendre avec méthode, une vraie stratégie pour passer au « faire ».

Pour conclure sur ce sujet, j’ai trouvé beaucoup de littérature sur ce perfectionnisme pathologique.
Pour les perfectionnistes 😉 il vous suffit de taper les deux mots clés ci-dessus.

Pour les autres, qui se demandent comme chaque semaine quel est le lien avec les réunions, voici quelques idées assez triviales de Débrouillard Apprenant de la Réunion Digitale :

  • Avant la réunion : envoyez un ordre du jour indicatif et demandez aux participants s’ils veulent rajouter des points
  • Pendant la réunion : Faites un compte rendu en mode « Quick and dirty » (on privilégie les mots clés, les idées, les remarques des participants, les fautes ne sont pas systématiquement corrigées)
    La priorité est de pouvoir le relire avec tous les participants en fin de réunion afin d’obtenir leur engagement sur les actions à mener pour la fois suivante et de le rendre immédiatement collaboratif en l’envoyant avant de quitter la réunion.
    L’objectif n’est pas de faire le plus joli CR que la terre ait porté  😉
  • Après  la réunion : la collaboration digitale peut immédiatement commencer, Sus aux actions et fini les trous noirs entre deux réunions !

Vous pouvez aussi lire ou relire ce post : La Réunion Pomodoro, c’est du pur jus de débrouille.

Plus il y aura de débrouillards dans votre équipe, plus vous favoriserez le partage, l’empathie, la tolérance, la capacité à accueillir des  idées nouvelles, l’intelligence collective, plus vous et votre équipe progresserez dans l’efficacité opérationnelle.
Vous partagerez alors le plaisir de pratiquer l’amélioration continue, le comble de la perfection !

Zen le Débrouillard Apprenant !

Comments:0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.