Notre identité mérite bien une petite cure de détox...

Après le RGPD, Faites Votre Data Detox

On a quitté l’aube, c’est l’aurore, le début d’une histoire, celle du monde connecté,
Le 25 mai 2018, on a eu le RGPD (règlement no 2016/679) dit Règlement Général sur la Protection des Données.
Il est entré en vigueur pour protéger notre intimité et nous redonner le contrôle sur nos données.
Vous en êtes sans doute soulagé.
Mais en fait, depuis le 25 mai, vous avez fait quoi ?

Peut-être avez-vous fait ce que recommande Jaron Lanier dans sa conférence TED d’avril dernier.
Dans ce cas, ce post n’est pas pour vous, quoique… (faut quand même faire le ménage !)
Pour la plupart d’entre nous, la mise en place du RGPD, c’est une nouvelle chance de reprendre l’histoire à son début et de remettre au carré le début de notre vie numérique.
Si vous pensez que votre identité numérique est hors de contrôle, c’est le moment d’attaquer votre Data Detox. (désintoxiquer vos données)
Si vous avez un doute, lisez le paragraphe qui suit et voyez si c’est un problème pour vous.
Si vous pensez que vous avez bien le temps d’agir, ce post n’est pas pour vous.
Relisez peut-être celui-là 😉 Procrastiner que c’est vilain

Le problème

Le problème réside dans ce qui se passe avec toutes nos données : collectées sur tous nos appareils et nos comptes, elles sont analysées, partagées et vendues.
Si nous faisons cela, c’est parce que nous pensons au départ que nous sommes gagnants et que finalement, on se moque un peu de ce qu’ils font de nos données.
On n’a rien à cacher, pas vrai ?
Mais à terme, tout ce qui nous concerne est révélé à ceux qui les collectent et en tirent parti.
Au fil du temps, émerge un modèle numérique intime de ce que nous sommes, de plus en plus précis : nos habitudes, nos mouvements, nos relations, nos préférences, nos croyances et nos secrets.

Alors, si dans la liste ci-dessous vous vous reconnaissez dans une ou plusieurs affirmations…
Il n’est que temps d’agir et de profiter de la mise en place du RGPD Européen.

  • Je trouve flippant toutes ces publicités qui me suivent partout, quel que soit mon appareil
  • Je n’aime pas être sans savoir quelles informations sont enregistrées sur moi
  • J’ai peur que quelqu’un vole mon identité et ouvre des comptes à mon nom
  • Je reçois des tonnes de newsletters ou pseudo promos par mail et je n’arrête pas de me désabonner
  • Je ne suis pas d’accord pour que des entreprises fassent de l’argent avec mes informations personnelles sans mon accord express
  • Je crains que des données affectent ma cote de crédit ou entraînent des coûts d’assurance plus élevés
  • Je n’aime pas l’idée que toutes mes recherches en ligne soient enregistrées (en particulier ma géo localisation)
  • Je suis gêné par des vieilles photos en ligne
  • Même sur internet, j’ai mon jardin secret

Le RGPD vu de l’internaute

C’est lui permettre de reprendre le contrôle sur ses données :

  • Donner un consentement explicite et positif à toute inscription en ligne sur l’usage de nos données (normalement, c’en est fini des 150 pages à lire en typo 6)
  • Disposer d’un droit d’inventaire à tout moment, savoir et comprendre comment nos données sont utilisées, d’en limiter l’usage
  • Disposer d’un droit à la mise à jour et à l’effacement
  • Disposer d’un droit à la portabilité

Quel chantier !

Vous vous voyez lire les milliers de page de CGU de tous les sites ou applications qui ont vos données ?
Et ensuite, sous réserve que vous retrouviez la trace de toutes les données vous concernant disséminées sur la toile, vous vous voyez vérifier les données ? Intervenir dans les réglages de vos applications pour valider ou changer les règles ? Décider si vous les laissez ou pas ? Sinon demander leur suppression ?  Et s’assurer que c’est fait.

Heureusement, comme toujours sur la toile, des gens bien intentionnés (si, si, il y en a plein) ont bâti un process pour nous aider à retrouver la maîtrise de nos données et faire le ménage.
Il peut se faire en en 8 jours à raison de 30 minutes par jour maximum.
Par rapport à l’enjeu, c’est nada !

Pour commencer votre Data Detox c’est ici (en vous connectant avec chrome et son module de traduction automatique vous pouvez avoir la version française).
Je vous un fait un bref résumé de ce qui vous attend ci-dessous.

Votre Data Detox

Aperçu du programme des 8 étapes réalisables en 30 minutes par jour :

  1. Évaluer les dégâts : qui suis-je en ligne pour les autres ?
  2. Tout le monde utilise au moins un produit Google : Qu’est-ce que Google sait de moi ?
  3. Focus sur Facebook : Comment nettoyer mon compte en profondeur tout en restant social et tester le profiling Facebook ?
  4. Mon navigateur est ma porte d’entrée sur le web : comment le désintoxiquer ?
  5. Mon smartphone est mon principal outil pour aller sur le web : comment le désintoxiquer ?
  6. Et les applications sur mon téléphone, elles produisent aussi et collectent plein de données : comment choisir et nettoyer ?
  7. Comprendre le profilage des GAFA : comment ça marche et des exemples d’utilisation ?
  8. Avoir une identité maitrisée : quelle stratégie adopter et comment l’appliquer aux autres réseaux sociaux twitter, linkedin, dropbox, icloud, etc ?

Par la suite, en répétant de temps en temps l’une ou l’autre étape, c’est une identité numérique maîtrisée.

Je viens de commencer ma Data Detox.
D’ici la fin de cette année, je vous proposerai de refaire le point sur ce sujet et on essaiera de savoir où vous en êtes.

Zen la detox !

Comments:2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.