Bon, les gars, faudrait pas que nos réunions plombent notre valo !

Améliorer les réunions chez Facebook, selon Zuck

Oui, je sais, vous pensez qu’il n’y a que les entreprises old school, fan du big brother ou en retard d’un train, qui sont malades de la réunionite ou pour qui la réunion est un vrai sujet.
Je vous avais déjà parlé des réunions chez Google et chez Apple et des questions soulevées par la transformation digitale de nos entreprises dans cet article souveraineté, GAFA, et nous alors ? .
C’est maintenant au tour de Facebook de s’exprimer sur ses réunions mal gérées qui écrasent la productivité et dont le rendement produit peu ou pas de résultats.

Dans un post paru fin 2015 sur businessinsider, la COO de Facebook, Sheryl Sandberg, dit que le PDG Mark Zuckerberg « a fait un très bon travail en améliorant l’efficacité des réunions chez Facebook cette année ».

Selon elle, Zuck a demandé deux changements simples mais à fort impact de transformation :

  1. Envoyer les documents pertinents à l’avance pour ceux qui seront présents.
    Si les gestionnaires de l’équipe veulent discuter de chiffres, ils n’ont pas besoin de le faire confinés dans une salle de conférence, en faisant perdre leur temps aux autres participants.
  1. Fixer un objectif au début de la réunion.
    Les réunions qui s’éternisent manquent typiquement d’un but ou d’un ordre du jour. Zuck dit que c’est aux managers d’annoncer l’objectif de chaque réunion dès le début. Il recommande de se poser systématiquement cette question: « Sommes-nous ici pour prendre une décision ou pour avoir une discussion ? »

Des affiches très inspirantes sont accrochées autour du campus de Facebook.
Les formules reprises sont : « Le mieux est l’ennemi du bien », « aller vite et casser des choses » ou « la fortune sourit aux audacieux ». Une des favorites de Sandberg est « Priorités impitoyables ». D’après elle, c’est ce slogan qui oriente son planning quotidien et définit son approche de la gestion des réunions.

Waouh ! c’est donc un vrai sujet aussi pour Facebook et son leader…

Il faudrait dire à Zuck qu’il manque quand même un truc pour que tout fonctionne sur des roulettes, que les recommandations et les règles sont fort utiles mais ne sont pas suffisantes pour faire un vrai changement.
Lire ou relire notre série de billets sur le Changement, par exemple : Le changement : Faites sortir vos réunions de la bouteille à mouche – Partie 3
Visblement je dois rapidememt parler de MyMeetings à Zuck ! 😉

Allez, encore bonne année à tous !

Zen la transformation dans le digital !

Comments:0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.